Mon Américain, Jean-Paul Nozière, Nathan, 2013, 108 p.

par Orbe  -  22 Novembre 2013, 10:31  -  #Identité, #Différence, #Ecole, #Exclusion, #Famille

Mon Américain par Jean-Paul Nozière
 

 

Marina n'en revient pas. Le nouvel élève s'intéresse à elle. Son parcours est étonnant : il dit venir de Los Angeles, avoir un père qui travaille pour l'ambassade et une mère écrivain. Que fait-il là alors dans ce Collège à mauvaise réputation? Mais le vernis qui recouvre Jérémie se fend progressivement, révélant une toute autre vérité...

 

Un roman sur le clivage entre l'être et le paraître. C'est en quelque sorte une initiation pour Marina qui doit apprendre à regarder autrement le garçon qui lui plait. Mais la conclusion est déroutante voire dérangeante avec au centre le couple mère-enfant. Reste la qualité d'écriture de ce grand auteur et la perspective de nombreux débats sur cette étrange fin. 

 

Isbn 978-2-09-254367-2
5 euros

 

"Il ment. ça se voit comme le nez au milieu de la figure. Sa voix sonne faux. J'ignore quel est ce mensonge, même si je sens qu'il n'a aucune envie non plus que j'aille chez lui. Je m'en moque. Qu'il habite le 25 ou le 52, un immeuble ou une maison, quelle importance à côté de ce formidable aveux : "Tu me troublais"."

 

 

Identité- Famille- Sentiment- Mensonge