C'est pas grave, Joe Hoestlandt, Macadam, 2014

par Orbe  -  8 Février 2014, 10:14  -  #Société, #Adolescence, #Ecole, #Sentiments

 

Portrait d'une jeune fille de banlieue sous différents angles : la famille, les copains et l'école. Chloé a un moral d'enfer, elle pense être une "survival" et affronte tous les problèmes avec philosophie. Une mère trop présente, un père absent, un petit-copain irrespectueux, des enseignants qui croient en leurs élèves, et une cité omniprésente. Un coup de colère ou un nouveau départ?

La fragmentation de l'histoire en tableaux, en moments de vie empêche le lecteur de s'immerger complètement dans la vie de Cholé. La vision finale de la banlieue comme un lieu où l'on vie, où l'on aime, où l'on veut rester m'a un peu surpris. Enfin, j'ai trouvé que l'écriture restait en décalage par rapport à la parole d'un jeune. Au final, un livre en demi-teinte d'un auteur que j'apprécie beaucoup.

 

978-2-7459-5979-9
10,50 euros
121 pages

 

Extrait :
Il dit qu'il faut que je comprenne : que la vie, ce n'est pas une ligne droite mais une ligne brisée, et plein de petits segments qui s'arrêtent ici et là, et le voilà qui part dans une géométrie débile où il faudrait que je voie les choses sous un autre angle, et qu'à la base, il reste mon père, malgré tout, et qu'il a un plan pour nous, qu'il ne faut pas que je croie qu'il ne me comprends pas : l'existence, il en connaît un rayon, lui maintenant...Il met des points d'exclamation partout, même s'il parle tout bas...Il me soulève le cœur."

Banlieue- Adolescence- Sentiment- Colère- Ecole- Société