Souviens-toi de moi, Martine Lafon, Flammarion, 2014

par Orbe  -  28 Mars 2014, 13:15  -  #Guerre, #Société, #Amitié, #Relation Homme Animal, #Solidarité

 

14-18. Des travailleurs chinois sont recrutés par la France. Certains se retrouvent près des lignes ennemies pour ramasser les cadavres. Encadrés par des soldats, ils sont rejettés aussi bien par les militaires que par les habitants. Pourtant, Li jian par le beauté de ses dessins va réussir à se lier d'amitié et même trouver l'amour. Car il offre avec ses illustrations un échappatoire à l'horreur quotidienne de la guerre.

 

Nous suivons plusieurs personnages. Un jeune paysan chinois qui écrit des lettres à sa famille sans jamais évoquer la dure réalité  de ces camps où on meurt facilement de froid et de maladie. Un instituteur français qui tente de croire encore en l'humanité. Un chinois fort et rusé qui a la passion des tripots et des chevaux. Ou encore le héros , un jeune lettré à la sensibilité exacerbée... Tous ces personnages sont emprisonnés dans un conflit qui nie la liberté. Et pourtant, il vont réussir, chacun à leur façon, à rester des hommes. Une place importante de l'histoire est consacrée aux chevaux, fil conducteur du récit. Un très beau livre, bien écrit, qui offre un regard beau, poignant et décalé sur la guerre de 14-18.

9782081308237
5,90 euros
156 pages
Niveau 3ème/Lycée/ +

 

Extrait :
"Debout donc, femmes françaises, jeunes enfants, filles et fils de la Patrie ! Remplacez sur le champ de travail ceux qui sont sur les champs de bataille. Préparez-vous à leur montrer demain la terre cultivée, les récoltes rentrées, les champs ensemencés..."
- Préfecture de la Marne, "Avis aux femmes françaises", 17 août 1914.

 

14-18- Guerre- Mort- Amitié- Société- Peinture