Sauvages, Piers Tordsay, Hachette, 2014

par Orbe  -  22 Juillet 2014, 08:22  -  #Conte, #Relation Homme Animal, #Responsabilité, #Merveilleux

 

Dans un monde où les animaux ont été décimés par une étrange maladie, un jeune garçon, Kester, est désigné par les quelques bêtes survivantes, comme leur dernier espoir.
 

Kester ne connaît pas bien ses racines. Seul lien qui le rattache à son monde, l'image d'un père scientifique et une étrange montre. Il ne peut plus parler aux hommes mais arrive à communiquer avec les animaux.


Il s'ensuit une épopée humaine et animalière qui compose avec le merveilleux et l'aventure. Les rencontres seront nombreuses, de personnes mais aussi de bêtes à plumes et à poils. 

La recherche d'un remède pour guérir les derniers animaux constitue la trame du livre. Mais c'est la poésie de l'exploration qui domine.

Chaque personnage a son caractère et son rôle.
Alors que les pigeons gris  guident l'équipée, un unique pigeon blanc apporte une note décalée, philosophique... Le louveteau bravard, le Général cafard...

 

Un joli conte avec en fond des questions d'écologie.

 

978-2-01-203867-7
14,90 euros
349 pages

 

Relation homme animal- Fable- Responsabilité


 

Avant d'aller plus loin, je dénombre les animaux :

1 grand cerf (épuisé)
1 louveteau (de son propre aveu, l'animal le moins épuisé du monde)
1 gros cafard (dans ma poche-il demande pourquoi je n'ai pas encore sonné l'appel)
1 souris des moissons (en pleine Danse Immobile du Très Long Sommeil)
99 pigeons gris (difficile de recenser précisément, vu qu'ils n'arrêtent pas de bouger)
1 pigeon blanc (qui vient de se mettre à chanter, tout seul, maintenant que tout le monde s'est tu)
...

Sauvages, Piers Tordsay, Hachette, 2014