La grande famille des tout-seuls, Glawdys Constant, Oskar, 2014

par Orbe  -  25 Octobre 2014, 08:15  -  #Société, #Solidarité, #Relation parent enfant

La grande famille des tout-seuls, Glawdys Constant, Oskar, 2014

Difficile de vivre seul, sans beaucoup d'argent avec sa mère. Jérémie, six ans, décide alors de lui trouver un compagnon.

Il cible les hommes célibataires qu'il connait et rédige une annonce :

 

"Ma maman est toute seule.
Vous aussi vous êtes tout seul.

Voulez-vous être deux pour avoir une maison et un jardin avec une balançoire?"

 

Ce sera l'occasion pour Jérémie de s'apercevoir que l'on peut vivre seul à condition de se former un bon réseau de voisinage !


Un roman où le lecteur a plaisir à retrouver le style vif et percutant de Glawdys Constant. Elle arrive à nous amener dans la tête de ce petit bonhomme persuadé que sa mère souffre de solitude et prêt à faire changer les choses.

 

Le ton est toujours optimiste et son jeune personnage est toujours dans l'action et le combat. Il apprendra une jolie leçon sur l'entraide et les différents moyens de vivre à côté les uns des autres.


979-1-0214-0261-4
65 pages
Elémentaire/6ème

 

Entraide- Relation entre voisins- relation parent enfant
 

 

 

Le monde, il est pas fait pour les tout-seuls. Il est pas adapté. Pareil pour ceux qui ont qu'une jambe ou qu'un oeil. Le père de Clément, il n'a plus de jambes, enfin, si, il en a deux, mais ça compte pour du beurre car elles marchent pas, à cause de la moto et de la vitesse. Et le monde, il est pas fait pour lui. C'est un monde de deux. Deux personnes, avec deux bras, deux jambes, deux yeux qui fonctionnent. Si t'es pas deux, t'es fichu.