Chasse à l'ange, Ingelin Rossland, Rouergue doado noir, 2014

par Orbe  -  22 Novembre 2014, 08:53  -  #Policier Thriller, #Norvège, #Insularité

 

 

Une voyante affirme avoir décelé la présence d'un homme mort et son chien sur la petite île de Maroya en Norvège.

Engel est pour le moins septique. Intriguée, elle décide néanmoins en bonne journaliste de mener l'enquête.


Autour d'elle ses repères s'estompent. Sa meilleure amie ne veut plus la voir, Ole entretient une liaison et Patrick, son chef, a un comportement bizarre. C'est le moment que choisit son père pour tenter de renouer les liens.

 

Polar norvégien dont l'action principale se déroule dans des lieux clos même s'il nous offre une escapade à Berlin.  Tout le monde semble se connaître et partager un passé commun et l'héroïne se cogne à chacun d'eux comme sur un mur.


Un récit qui présente un monde brut, cru, et qui m'a convaincu par sa peinture réaliste de l'homme confronté à un univers froid et hostile. La nature forme un personnage à part entière. Elle limite l'action de l'homme et tente d'effacer ses traces.

 

L'écriture très imagée dessine une héroïne fière, rectiligne, qui fonce et ne fait pas de concession. Son langage, ses actions font penser à Lisbeth, l'héroïne de Millenium. Car Engel défend ses valeurs coûte que coûte.


Le poids du passé, l'insularité, le non dit sont les fils qui irisent l'histoire pour esquisser au final un portrait brut d'une Norvège en proie aux doutes, à sa jeunesse, à la drogue.

Ce livre fait suite à "Aile d'ange" qui présente une première enquête de l'héroïne et que j'espère maintenant lire.

 

978 2 8126 0719 6
13,50 euros
218 pages
Jeunes adultes et +

 

Policier- Enquête- Berlin- Norvège- Insularité

 

Tout ça n'est qu'un monceau de conneries. Ce qu'il faut être niaise pour croire qu'on peut devenir forte rien qu'en tenant une caillasse ! Même s'il s'agit d'une caillasse de l'espace. Croire ces charlatans de voyants ne mène nulle part, sinon dans les embrouilles. Et dire qu'à l'heure qu'il est je pourrais siroter tranquillement un bon petit café à la rédaction. Je marmonne une batterie d'injures, mais je m'étonne très vite de ne pas en connaître davantage.