Entre chiens et loups, Malorie Blackman, Milan Macadam, 2014

par Orbe  -  19 Décembre 2014, 06:39  -  #Dystopie, #Adolescence, #Amour, #Choix, #Différence, #Engagement, #Famille, #homosexualité, #Identité

ENTRE CHIENS ET LOUPS EDITION COLLECTOR par  Collectif
ENTRE CHIENS ET LOUPS EDITION COLLECTOR
 


Une saga fabuleuse à lire absolument. Un récit au suspense haletant qui procure des frissons sans discontinuité. 
 

Dans un monde semblable au notre mais où les noirs détiennent le pouvoir alors que les blancs sont cantonnés à des emplois subalternes, l'histoire se déploie à travers les liens familiaux et sentimentaux des héros. 

Les obstacles au bonheur sont nombreux : injustice, racisme, pauvreté, ségrégation, homophobie, mafia, corruption, haine... pour y répondre, les héros qui se succèdent à travers le temps de cette saga familiale seront l'amour, la tenacité, le courage, la fierté, la famille.


Une intégrale époustouflante à offrir avec une splendide couverture qui offre une belle image du contenu. Un monde à la fois où les frontières sont implacables et où les personnages eux-mêmes développent de multiples facettes.

Le bien et le mal se côtoient, se mélangent et chacun souffre à travers des déchirements familiaux et sentimentaux. Les héroïnes sont particulièrement bien rendues, tout à la fois courageuses et volontaires.

Les héros font entendre leur voix à tour de rôle dans des chapitres courts qui cisèlent l'action.
Impossible de lâcher le livre avant sa conclusion !

 

9782745968371
22 euros
1690 pages
3ème/Lycée et +

 

Société- Sentiment- Racisme- Choix- Attentat

- Que se passerait-il si les Blancs avaient le pouvoir à votre place ?
Mon ami hoche la tête.
- Je n'y ai jamais réfléchi.
Je soupire.
- Moi si. Souvent. J'ai rêvé de vivre dans un monde sans discrimination, sans préjugés, où la police serait juste, la justice équitable, le système égalitaire...
- Eh bien ! C'est une thèse ou un conte de fées ? demande Jack sèchement.
- Comme je te l'ai dit, j'y ai souvent pensé.
- Je ne crois pas en cette société dont tu parles, Callum. Les gens sont ce qu'ils sont. Que ce soit les Primas ou les Nihils qui dirigent le monde, il ne changera pas.