Moi devant, Nadine Brun-Cosme, Olivier Tallec, Père Castor, 2015

par Orbe  -  11 Mars 2015, 01:11  -  #Album, #Amitié, #Apprentissage, #Niveau Primaire


Trois personnages, une espèce de gros chien plein de poils, un petit garçon et un jeune lapin qui tient un doudou, explorent le monde.

La masse rassurante de Léon Le Grand, sécurise ses deux amis qui se tiennent derrière lui. D'ailleurs les histoires que racontent Max à Rémi Le plus Petit font de leur position en retrait un espace doux et riche à plus d'un titre.

Mais un jour, l'apparition d'un beau ballon rouge, va donner un petit garçon l'envie de passer devant. Il en demande l'autorisation à son protecteur, qui l'accorde après un moment d'hésitation...

Ce changement de place va être l'occasion d'un grand bouleversement pour Max mais aussi pour ses deux autres compères.

 

Un album philosophique sur l'apprentissage. La question de la place est centrale. Le récit forme une fable qui montre le lent mûrissement qui permet l'enfant, par l'appui bienveillant du plus gros, de grandir !

Mais le lecteur sent bien que c'est aussi parce que Max s'est senti en sécurité pendant tout ce temps protégé par le dos de Max qu'il va pouvoir prendre son envol, son autonomie.

Les histoires racontées sont aussi constitutives de toute initiation. Elles préparent et accompagnent la gestation. 

L'album représente un double voyage, géographique avec la traversée de paysages très différents, mais surtout intérieur qui implique fluctuations et métamorphoses... Chacun doit trouver sa place, si possible de manière égalitaire et complémentaire.

Avec une très belle fin en apothéose sous le signe de l'ouverture et de l'amitié. A lire !


9782081330634
13,50 euros
Niveau Primaire

Album- Place- Récit d'apprentissage- Amitié- Complémentarité- 


 

Un matin, Léon dit :
- Oh ! Regardez le ballon, comme il est beau, comme il est grand !
Et, pour la première fois, derrière le grand dos de Léon, Max eut envie de regarder.
Il dit :
- Léon, je ne vois pas le ballon. Est-ce que je peux passer devant ?
Léon hésita. Puis il dit :
- D'accord. A ton tour !
Et Rémi sentit que Max lâchait sa main.

Moi devant, Nadine Brun-Cosme, Olivier Tallec, Père Castor, 2015