The book of Ivy, Amy Engel, Lumen, 2015

par Orbe  -  2 Mars 2015, 06:22  -  #Dystopie, #Condition féminine, #Choix, #Niveau Lycée, #Amour, #Niveau Collège

The book of Ivy, Amy Engel, Lumen, 2015

C'est le jour du mariage d'Ivy. Mais aucune joie dans son coeur, puisqu'elle épouse le fils de la famille ennemie, celle qui d'après son père, a usurpée tous les pouvoirs. Sa mission ? Tuer au plus vite son époux !

 

Dans cette ville protégée des dangers extérieurs depuis une terrible guerre qui a vu la majorité de la population mourir, deux clans s'affrontent. C'est pourquoi les deux quartiers de la ville, Westside et Eastglen, doivent s'unir afin d'empêcher une nouvelle effusion. Les enfants des vainqueurs doivent épouser ceux des vaincus.

Si tout est fait pour que des jeunes gens ne développent pas de sentiments pour un tiers avant la cérémonie qui à lieu à seize ans, Ivy et son promis Bishop ont tous les deux été élevés  de manière très solitaire. 


Or, contrairement à toutes ses craintes, l'époux d'Ivy se révèle attentif, patient et semble porter à sa personne un intérêt réel et entier.


Alors que les sentiments de la jeune fille grandissent, la pression familale s'accentue afin qu'elle trahisse son mari. Comment Ivy pourra-t-elle sortir de ce choix cornélien ? Sera-t-elle fidèle à son père et sa soeur ou bien prendra -telle le parti de son mari ?

 

Un récit qui évoque par bien des aspects la célèbre Tragédie de Shakespeare, "Roméo et Juliette". L'auteur lui-même mêle une référence au récit. 

Mais ce qui est intéressant dans cette dystopie c'est l'importance réservée à la condition féminine, au droit de choisir son conjoint mais aussi d'enfanter ou non ou encore de travailler. Cela en fait une héroïne moderne. 

 

Il est question de choix et d'obéissance, de sincérité et de vérité. Le lecteur se demande en permanence, non pas si elle va tomber amoureuse, mais quelles sont ses marges de manoeuvre. Prise dans une guerre entre les Horiaces et les Curiaces, que reste -t-il comme action possible pour notre belle Antigone ?

Le choix effectué par l'auteur est intelligent, il nous éloigne de toute mièvrerie et donne une dimension politique au récit. Seul risque, se désespérer de ne pas pouvoir lire la suite même si le livre propose déjà une première fin cohérente. A lire !

978-2-37102-035-1
15 euros
341 pages 

 

Condition Féminine- Pression familale- Politique- Manipulation- Sentiment- Dystopie
 

Je savais que Bishop subissait le poids des attentes de son père, de même que moi avec le mien. Le président pense qu'il est parfait. Mon père m'estime bourrée de défauts. Mais nos fardeaux sont similaires. Bishop doit toujours se montrer à la hauteur d'un idéal impossible, tandis que moi, je dois constamment prouver que je suis plus qu'une simple déception.