Dernier été avant l'orage, Françoise Grard, Oskar Court Mé-trage, 2015

par Orbe  -  4 Avril 2015, 01:10  -  #Amitié, #Jalousie, #Roman, #Niveau Lycée

Dernier été avant l'orage, Françoise Grard, Oskar Court Mé-trage, 2015

 

Florian envoie des mails à Charles afin de tenter de renouer leur lien d'amitié. Alors qu'ils sont amis depuis l'enfance et qu'ils ont passé une partie des vacances en commun, Charles ne répond plus. Que s'est-il passé ce "dernier été avant l'orage" ?

 

Le récit des événements revient par petites touches dans les messages à sens unique adressés par Florian qui cherche à montrer à son camarade comment il a vécu le drame commun.

L'histoire est divisée en deux temps : un accident grave suite à un concours de bravoure devant une jeune fille suivi d'une première tentative de réconciliation qui tourne au fiasco. Enfin la chute répond à certaines des nombreuses questions que peut se poser le lecteur tout au long du livre et apporte un nouvel éclairage à l'ensemble du récit.

Le jeune homme décrit avec hônneteté l'enchaînement des circonstances. Pourtant on devine que l'essentiel se joue dans les silences, entre les messages. 

 

La présence d'une jeune fille dans leur duo est la lame qui va les éloigner l'un de l'autre. Mais ce n'est pas tant Mathilde qui est importante dans l'histoire, que les conséquences du regard de Charles sur la jeune fille.

Le lecteur peut être dérouté au départ par la narration avec le "tu" qui se répètes en permanence pour cisailler le récit comme dans un procès inversé. Mais en poursuivant le récit, la litanie est le moteur qui permet progressivement à Florian d'avouer ses fautes.

Un beau roman sur l'amitié, ses frontières, ses non dits et la jalousie, la compétition, l'impossible couple.

 

9791021403031
6 euros
64 pages

Amitié- Message- Pardon - Jalousie- Fierté


 

On ne se rend compte du prix des choses qu'au moment de les perdre.
Charles, il me serait insupportable de te perdre. Allez, je sacrifierais le monde entier pour te garder. Mathilde la première. Tous dans le gouffre du Grand Veymont. Si tu savais comme il est devenu noir, le monde, depuis que tu es fâché...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :