Le journal de Nine : pourquoi c'est plus pareil ?, Géraldine Maillet, Flammarion, 2015

par Orbe  -  12 Mai 2015, 05:55  -  #Divorce, #Relation parent enfant, #Deuil, #Famille, #Niveau Collège, #Roman

Le journal de Nine : pourquoi c'est plus pareil ?, Géraldine Maillet, Flammarion, 2015


Nine nous fait vivre, à travers son journal, la séparation de ses parents l'année de ses dix ans. Alors que rien n'annonçait le drame, ils annoncent à la jeune fille et à son petit frère, leur décision. C'est l'incompréhension...

 

Si la première partie met en scène une enfant ordinaire sans problème, la suite représente la lente compréhension d'un changement irréversible. Alors que son père et sa mère tentent de les rassurer, Nine ressent et décrit ses questionnements.

 

Après la croyance dans la possibilité qu'en restant sage, ils reviendront vivre ensemble, il lui faut bien faire son deuil de sa vie passée et réinvestir sa nouvelle vie.

 

Le côté journal est en décalage avec le reste du récit avec, pour marquer les chapitres, des feuilles petits carreaux remplies de petits dessins à teneur humoristique. L'écriture elle-même semble balancer entre un parler enfantin et des propos plus adultes.


Cependant, il y a de très beaux passages et l'auteur nous offre un récit tout en délicatesse et émouvant de la fin d'un couple vu à travers les yeux d'un enfant. Un bel exemple est celui où l'héroïne se rend compte que l'odeur même de ses parents n'est plus la même, qu'ils ont changé d'eau de toilette...  

 

La question est traitée avec justesse et profondeur, étape par étape, comme rarement dans les livres pour enfant.

A partager pour évoquer ce moment difficile avec les plus jeunes !  

 

9782081359451
10 euros
110 Pages

 

"Séparer, mes trésors, c'est rien de grave, c'est juste un peu de distance, mais du coup le coeur qui nous entoure sera encore plus immense."
Moi, j'ai dit qu'il nous allait très bien notre coeur, que ce n'était pas la peine de le changer pour un plus gros dans lequel il y aurait plus de désordre et plus de ménagr à faire.