La passe-miroir t2 : les disparus de Clairdelune, Cristelle Dabos, Gallimard jeunesse, Octobre 2015

par Orbe  -  28 Octobre 2015, 08:09  -  #Fantastique fantasy SF, #Niveau Collège, #Niveau Lycée, #Aventure, #Pouvoir, #Enquête, #Roman

La passe-miroir t2 : les disparus de Clairdelune, Cristelle Dabos, Gallimard jeunesse, Octobre 2015

La date du mariage se rapproche mais rien n'est réglé et la vie de l'héroïne continue à ne tenir qu'à un fil. 

Alors que des disparitions inquiétantes se produisent, Ophélie se retrouve propulsée au coeur de l'enquête dans la Citacielle : on compte sur ses dons de "liseuse"pour remonter la piste.

Son futur époux, toujours aussi fuyant, continue cependant à apparaître dans les moments de grande tension.

C'est alors que les événements se précipitent : la famille de la jeune fille fait savoir le désir de se rendre le plus vite possible auprès d'elle en attendant la cérémonie et des courriers anonymes la menacent de mort !

Un second tome fidèle au premier qui devrait ravir tous les lecteurs qui attendaient avec impatiente cette suite.

Aucune déception à attendre, l'auteur continue de tricoter un monde unique et fascinant où les personnages gardent une ligne fidèle à leur identité profonde. Le face à face esquissé entre les deux fiancés va prendre de la densité et de la couleur.

Le lecteur ne peut qu'accrocher et mordre à l'intrigue avec pour ma part un coup de coeur pour la famille animiste qui donne vie aux objets.

L'intrigue principale se dédouble et d'amplifie : le sort de l'union entre les deux personnages est toujours au coeur du livre mais dédoublé par l'enquête policière menée. L'auteur ouvre des portes sur le monde qu'elle dessine en introduisant du recul et une réflexion plus globale sur les pouvoirs et leur origine.

A suivre et à poursuivre !

 

978-2070661985

19 euros
550 pages
Tout public

Fantasstique- Merveilleux- Policier- Famille- Illusion- Manipulation

 

Univers.Livresques.Enfant 04/01/2016 09:38

J'ai beaucoup aimé le premier volet et celui-ci légèrement moins, mais c'est toujours agréable à lire. Comme tu le dis si bien, aucune surprise !