Le pays où l'on n'arrive jamais, André Dhôtel, Flammarion jeunesse, Octobre 2015

par Orbe  -  6 Novembre 2015, 08:26  -  #Niveau Collège, #Identité, #Quête, #Aventure, #Relation parent enfant

Le pays où l'on n'arrive jamais, André Dhôtel, Flammarion jeunesse, Octobre 2015

Gaspard, fils de forains, a été laissé chez une tante afin qu'il soit élevé de façon plus traditionnelle.

L'arrivée d'un enfant à la recherche du "Grand Pays" va l'entraîner à sa suite...et même lorsque le jeune garçon tente de rejoindre sa vie tranquille, un événement imprévu le renvoie sur les grands chemins, vivre des aventures souvent merveilleuses, parfois inquiétantes...

Un roman d'aventure, un parcours initiatique où la fin apporte efffectivement un éclairage lumineux à l'ensemble du récit qui évoque le problème de l'identité et de la vraie richesse.

Il est beaucoup question de convenances et d'originalité et on s'amuse des mésaventures du héros qui va tour à tour être emporté par un magnifique cheval pie, un train, une péniche ou encore un yacht...

Mais ce que j'ai le plus aimé c'est le traitement de la notion de souvenirs. Sont-ils seulement inventés par notre entourage ou imprimés au plus profond de notre être ?

Enfin, il faut signaler les choix de traitement de la mise en page par Julia Wauters, avec la présence de pages en couleurs, mais aussi les nombreuses illustrations qui accompagnent harmoniseusement le texte tout en le modernisant.

J'ai beaucoup aimé l'effet "tampon" qui lie l'histoire raconté aux objets et personnages rencontrés. Comme les images sont souvent comme insérées en fond d'écran sur la page, ils font vraiment partis du texte qui du coup se donne presque autant à voir qu'à lire. Intéressant !

9782081335196
14,50 euros
316 pages
Niveau Collège

Aventure- Quête- Identité- Récit initiatique- Aventure

"Moi, que ma tante vouait à la routine, j'ai été emporté par un cheval pie, envoyé ici par un coiffeur baroque, et voilà que je joue aux dames avec le fils d'un collectionneur de moustaches de chat, qui est immensément riche."

 

Aelys 08/11/2015 15:03

Un livre que je connais bien. Lecture du collège, relecture au lycée et exposé en fac de lettres !

Orbe 08/11/2015 15:22

Un roman exigeant là aussi avec des méandres innombrables et une fin qui rend l'ensemble limpide... cela ne m'étonne pas qu'il soit devenu un "classique".

En tout cas cette édition apporte vraiment un plus par le traitement des illustrations...