Ritournelle, Aoi Ikebe, Komikku Horizon, Novembre 2015

par Orbe  -  8 Décembre 2015, 05:49  -  #Manga, #Bande Dessinée, #Niveau Lycée, #Education, #Identité, #Choix, #Condition féminine

Ritournelle, Aoi Ikebe, Komikku Horizon, Novembre 2015

Une ritournelle évoque le monde de la musique. Il fait référence à la fois à l'idée de répétition et à la fois à celle de relais, d'annonce ou de clôture. Il est particulièrement bien choisi puisqu'il s'agit en l'espèce d'une sorte de transmission.

Nous sommes plongés avec cette oeuvre dans le rituel et le symbolique avec le décor offert par le monastère. Les journées semblent rythmées de façon immuables et pourtant Aoi Ikebe y insère un grain de sable.

Des jeunes filles vouées à Dieu ont la charge de faire l'éducation des plus jeunes, souvent enfants abandonnés par les femmes de la ville voisine. 

 

Peu de contacts existent entre les deux mondes si ce n'est d'une part une cérémonie en forme de procession qui a lieu tous les sept ans et d'autre part l'esquisse des ombres des hommes qui travaillent la vigne qui entoure ce lieu de prière.

A ces deux univers diamétralement opposés se superposent le clivage entre les novices et les soeurs. Si leur relation est bienveillante, il n'est pas question de manquer à leur mission commune, l'appartenance à plus grand qu'elles. L'auteur dessine à chacune une personnalité propre. 

Le lecteur s'attache immédiatement à ses femmes emmurées, à ce monde de silence et de non-dit où règne un dieu invisible mais tout puissant.

Pourtant, dès les premières pages, il est aussi question d'ouverture...

Le fil du récit est tenu par ces destins à la fois individuels et collectifs. Le final surprenant est bien amené et offre un regard bienveillant sur chacun des personnages, quelque soit leur choix.

Ce scénario vraiment original et prenant s'accompagne d'un trait qui joue en permanence avec la lumière et les cadres qui sont dotés d'enluminures. Les couleurs simples, blanche, rouge, violette et le fonds qui évoque le marbre sont en cohérence avec le récit.

On s'arrête sur les vignettes où transparaît en permanence l'empathie de l'auteur pour ces jeunes femmes et enfants. Les images sont belles. Elles reflètent aussi bien le doute des "soeurs" que l'innocence des plus petites.

L'ensemble semble nous proposer de suivre notre chemin singulier en toute circonstance. Un beau programme !

9782372870627
18 euros
223 pages
Niveau Lycée/Adulte

 

Couvent- Condition féminine- Religion- Dieu- Doute- Savoir dire non- Sentiment- Famille

 


"Il faut que je me comble le coeur d'une prière profonde...mais notre coeur peut-il être comblé ?"