Qui es-tu Morille ? D'où viens-tu Petit-Sabre ?, Hélène Vignal, Rouergue, 2016

par Orbe  -  16 Janvier 2016, 00:51  -  #Roman, #Niveau Primaire, #Niveau Collège, #Mer, #Aventure, #Identité, #Destin, #Différence, #Conte

 Qui es-tu Morille ? D'où viens-tu Petit-Sabre ?, Hélène Vignal, Rouergue, 2016

Tous les livres de la collection boomerang sont différents mais ils arborent tous une très jolie couverture et une mise en page qui séduisent. 

Celui-ci ne déroge pas à cette règle puisqu'il offre d'un côté l'image d'un somptueux château bordé par un parc alors que l'autre face propose la vue d'un bateau pirate qui navigue sur la mer. Les dessins sont de Marta Orzel, l'infographie de Cédric Cailhol et le graphisme des couvertures d'Olivier Douzou.

Parfois je suis emportée par l'histoire, par le suspense ou encore par les échos qui apparaissent entre les deux récits qui vont progressivement entrer en symbiose comme c'est le principe de cette belle collection basée sur la rencontre.

Dans cet opus c'est, il me semble, l'écriture  qui domine par sa qualité et son charme. L'auteur envoûte le lecteur par la richesse du monde qu'elle met en place dans une construction graduée.

 
L'histoire à la manière d'un conte, nous plonge dans les croyances, le désir, le deuil, la séparation, l'ensorcellement... 

Le récit présente deux jeunes héros. L'un pirate de naissance, se voit donner une seconde vie en devenant jardinier mais continue à rêver de la mer. L'autre est une jeune fille destinée à hériter d'un domaine mais dont la chevelure blanche désigne comme une paria et qui désire un autre destin.

L'auteur nous offre avec poésie et puissance la réunion de deux êtres dont le destin est définitivement d'être ailleurs. Elle laisse cependant à chaque lecteur le soin d'imaginer leur avenir...

A lire !

9782812609886
6,50 euros
60 pages
Niveau Primaire Collège

Mer- Différence- Destin- Rencontre- Pirate- Convention- Sirène- Conte

"Loba grandit en s'ennuyant beaucoup. Quand on lui demandait ce qu'elle faisait, à quoi elle pensait, elle donnait toujours la même réponse.
- Je rienfais. Et je rienpense non plus."