Fans de la vie impossible, Kate Scelsa, Gallimard, 2016

par Orbe  -  25 Février 2016, 01:17  -  #Niveau Lycée, #Identité, #Maladie, #Drogue, #Relation entre élèves, #Amitié, #Amérique, #Famille

Fans de la vie impossible, Kate Scelsa, Gallimard, 2016

Jérémy retourne au Lycée après un événement traumatisant. Il fait la rencontre de Mira et Sebby, deux ados déjantés qui eux aussi tentent de se reconstruire.

Le jeune homme est heureux d'enfin arriver à partager ses émotions et son temps libre avec des personnes de son âge. Ils nouent ensemble au fil du temps une solide amitié à trois.

Mais le club d'art ne suffit pas à les souder entièrement et leur relation s'étiole au fil des fêtes et des excès en tout genre. Leurs liens se complexifient avec un mélange de sentiments et de fuite en avant.

Arriveront-ils vraiment à se sauver ?

Un environnement très campus américain pour ce livre qui fait penser à "Qui es tu Alaska?" de John Green. On y boit beaucoup quand on ne se drogue pas ou que l'on ne s'essaye pas à des expériences de toutes sortes.

Je n'ai pas compris se qui pouvait relier vraiment les personnages ni même quels pouvaient être leurs vrais problèmes. On évoque pêle mêle la boulimie, la scarification, la religion, l'homosexualité, le dépression, racisme mais aussi la jalousie et l'absence de repères.

Le livre est à l'image du titre, alambiqué. Les personnages se cherchent et leur osmose au lieu d'être salvatrice risque d'être destructrice. Il y a peu de lumière  dans le récit. Reste quelques passages sur la difficulté de vivre des adolescents, mais fallait-il en surajouter?

 


9780207066157
15 euros
363 pages
Niveau Terminale/Jeunes adultes
 

Amitié- Adolscence- Excès- Dépression- Famille- Amérique- Ecole

"Jérémy, je sais que tu penses que nous t'avons sauvé. Que nous étions plus forts que toi. Mais c'est faux. Nous ne le sommes pas. On essaie tous de survivre comme on peut. Et la façon dont je dois me débrouiller pour survivre maintenant n'est pas quelque chose que tu peux comprendre."