La famille buissonnière, Marie Gervais, Delachaux et niestlé, 2016

par M.Utéza  -  17 Mars 2016, 04:00  -  #Documentaire, #Relation parent enfant, #Relation homme nature, #Jeux, #Art, #Science, #Niveau Primaire, #Niveau Collège

La famille buissonnière, Marie Gervais, Delachaux et niestlé, 2016


L’auteur part du constat que, par peur, on enferme les enfants à l’intérieur du logement au lieu de les laisser s’épanouir en extérieur où ils peuvent acquérir des compétences spécifiques notamment au niveau de la confiance en soi et de l’autonomie.

Le coeur de l’ouvarge développe un certain nombres de propositions d’activités qui tendent à réconcilier l’homme avec son milieu naturel. Des idées pour aider à ralentir le temps alors même que nous vivons dans une société stressante.

Il s’agit d’occuper pleinement les moments vécus avec les enfants : repas, balade, jeu… doivent être conçus comme des moments de partage et d’épanouissement afin de renouer avec le rythme de la nature.

Un autre chapitre est consacré aux mouvements et à l’effort. Des pistes sont lancées au gré des pages pour renouveller le quotidien comme rentrer de l’école à pied ou encore engager une bataille de feuilles mortes.

Glissades, parcours, orientation...tous les sens sont en éveil ! A ceux qui évoqueront les dangers propres aux activités dans la nature, l’auteur répond par la chance d’un apprentissage des risques et responsabilisation.

Un esprit d’écoute et de création qui ne se dément pas au fil des pages et des conseils toujours simples à réaliser ou transposer. L’ouvrage se termine par des listes qui donneront d’autres idées de sortie comme “Les sensations fortes à vivre avant d’être grand”.

Un ouvrage pour mieux vivre avec ses enfants !

9782603021736
19,90 euros
189 pages

Relation homme nature - Responsabilité - Jeux - Découvertes - Art - Science


“Laissons à nos enfants le plaisir d’être dans leur chambre, de rêvasser, de s’ennuyer, offrons-leur la possibilité de chercher quoi faire et le temps de jouer librement. Laissons à nos enfants le temps d’être...des enfants !”