Le Ciel est la limite, Anne Lanoë, Fleurus, 2016

par M.Utéza  -  12 Avril 2016, 05:06  -  #Roman, #Niveau Collège, #Niveau Lycée, #Différence, #Culture, #Deuil, #Résilience, #Sentiments

Le Ciel est la limite, Anne Lanoë, Fleurus, 2016

Sam ne parle plus. Depuis dix huit mois il n'a pas prononcé un mot ni échangé autre chose qu'un regard ou un geste.

Alors, parce qu'il n'a pas fait le deuil de sa mère, et qu'il se sent responsable de sa mort, Sam est envoyé pour l'été dans les favelas de Rio pour participer à un projet éducatif. Il va trouver le soleil, la musique, l'amour et sa peine immense.

Il se retrouve, avec huit autres jeunes abîmés par la vie, à devoir penser et mettre en place un jardin pour les enfants.  La belle Ceu réussit immédiatement à le séduire et leurs liens oscillent vite entre séduction et amitié.
 

Le livre nous offre plusieurs centres d'intérêts, il y a le choc des cultures avec des jeunes de milieux et d'horizons différents, mais il y a surtout celui de la résilience. Que faut-il pour qu'un jeune guérisse de ses blessures ? 

 

La réponse de l'auteur est une ode à la fraternité. Pour se débarrasser de ses souffrances, rien de tel que de les confronter à celles des autres... cela permet de se sentir à la fois moins seul et de relativiser ses douleurs.

En parallèle, l'auteur tresse le va-et-vient des sentiments de Sam qui loin de lui-même n'arrive plus à habiter le présent. Alors, le ciel... Et pourtant, quoi de mieux que de vivre entièrement son présent ?

 

A lire !

9782215130222
13,90 euros
253 pages
Niveau 4ème/Lycée

Brésil- Résilience- Deuil- Amitié - Sentiment - Relation entre jeunes

 

"Que tu ne veuilles pas parler pour l'instant ne regarde que toi. Tu dois avoir tes raisons et je bénis le ciel que tu sois encore en vie. Mais ne te ferme pas aux autres. C'est des autres que peut venir le mieux. Ce sont les autres qui nous sauvent de nous-mêmes, de notre pauvre carcasse, qui nous font changer, grandir."