Le reste de leur vie, Jean-Paul Didierlaurent, Au diable Vauvert, 2016

par M.Utéza  -  6 Mai 2016, 02:30

Le reste de leur vie, Jean-Paul Didierlaurent, Au diable Vauvert, 2016


Ambroise pratique la thanatopraxie. Il s’occupe de rendre aux morts une apparence paisible pour leur dernière apparition en public.

En froid avec son père Prix Nobel de médecine, il vit une vie simple à côté de sa grand-mère maternelle, spécialiste en gâteaux bretons de toute sorte.

Sa route tranquille va croiser celle de la bouillonnante Manelle, assistante à domicile et petite fée d’une ribambelle de personnes âgées.

Ils vont se retrouver quatre à traverser une partie de la France afin d’amener Samuel Brinsky, un octogénaire marqué par les camps de concentration  vers ce qu’il souhaite être sa dernière demeure.

Mais rien ne va se passer comme prévu…

Un livre tendre sur la mort. Alors qu’elle est quasi absente de notre société, l’auteur la met au centre de son oeuvre. Il décrit avec exactitude mais aussi sérénité un métier qui consiste à rendre un bel aspect au corps pour aider ceux qui restent.

De la même façon l’écrivain tente de nous réconcilier avec la vieillesse, qui est aussi au coeur de l’intrigue. La vie, le destin tels ne sont pas rectilignes mais dépendants du hasard et de nos rencontres.

Un récit qui sans occulter la réalité des tracas de la fin de vie interroge le lecteur et l’invite à vivre pleinement le présent. Il ressort plus riche de cette lecture qui n’éloigne pas la mort mais la transforme en une simple étape d’un voyage.

A découvrir après le succès du roman “Le liseur du 6h27”

 


9791030700596
17 euros
272 pages    
Niveau Lycée et +


Le corps - Philosophie- Mort - Vieillesse - Maladie - Rencontre