Alight, Scott Sigler, Lumen, 2016

par M.Utéza  -  15 Septembre 2016, 07:57  -  #Roman, #Niveau Collège, #Niveau Lycée, #Science, #Fantastique fantasy SF, #Solidarité, #Différence, #Dystopie, #Relation homme nature, #Aventure

Alight, Scott Sigler, Lumen, 2016


Des enfants atterrissent à bord d’une navette sur la planète qu’ils devaient coloniser.

Ils arrivent avec leurs scissions, marqués par les symboles différents sur leurs fronts mais aussi leur prise en compte souvent opposée des réalités et des priorités.

Ils souhaitent tout à la fois découvrir tous les secrets et connaissances de leur vaisseau et partir explorer ce nouveau monde.

La faim se fait rapidement sentir et ils doivent absolument trouver de la nourriture sur cette terre étrange qui se révèle très vite dès plus dangereuse…

Un roman d’aventure mais aussi de science-fiction. Em, le personnage principal, doit réussir à fédérer et tenir uni ses troupes afin de donner une chance à leur échappée de réussir. Les personnages sont nombreux et l’intrigue dense

Mais les surprises seront nombreuses avec au premier plan la découverte des autres habitants.

La question de la différence, de toutes les différences est centrale. Elle est mise en parallèle avec celle de la nature de chacun.

Sommes nous prisonniers de notre clan et de notre passé ou bien au contraire pouvons nous agir en dépit de ce qui nous a constitué, de notre héritage ?

Un final explosif permet une conclusion en réalité toute en finesse qui relativise toutes nos certitudes.
A la manière d’Avatar, on assiste à un affrontement entre plusieurs civilisations au sein desquelles existent toute sortes d’arrivisme mais aussi d’altruisme.

Un bon roman efficace qui fait suite à “Alive” qui raconte l’épopée initiale et qui devrait avoir selon toute vraisemblance une suite même s’il clôt véritablement cette première aventure et peut se lire indépendamment.

A découvrir !

9782371020832
15 euros
565 pages
Niveau 3eme Lycée et +

Science- Fiction - Clan - Hiérarchie - Société - Civilisation - Choix- Aventure - Survie

“Mon coeur manque un battement.
Les faiseurs de feu, ceux qui rôdaient dans les ombres de l’Observatoire, environnés d’une odeur de pain brûlé…
Ils ne sont pas comme nous.”