Le jour du slip / Je porte la culotte, Anne Percin, Thomas Gornet, Rouergue Boomerang, 2013

par Orbe  -  9 Mai 2013, 17:16  -  #Identité, #Relation entre élèves, #Famille

Le jour du slip, Je porte la culotte par Anne Percin

 

 

Une journée dans la peau d'un autre. Coco, c'est Corentin qui se réveille dans le corps de Corinne et vice versa. Passé le moment de surprise, il faut affronter les autres élèves dans la cour de récération mais aussi en cours. Or découvrir les autres avec un nouveau regard, c'est aussi se redécouvrir !

Le thème est propice à la réflexion et l'échange. Mais le lecteur peut rester un peu sur sa faim tant le sujet mériterait un plus ample développement...

 

"- Mais c'est quoi, ce truc?
Le pipi sort de là comme d'un tuyau d'arrosage. C'est pas compliqué : y en a partout ! Le pire, c'est que ça ne tient même pas tout seul ! Je croyais que c'était comme un parapluie, un zizi : on le sort et hop, on le déplie. Eh ben, en vrai, on est obligé de le tenir avec ses propres doigts ! Au secours !"

 

 Identité- Sexe- Préjugé- Relation fille garçon-Relation entre élèves

microsoft outlook e-mail 29/05/2014 15:06

To tell you the truth, i didnt get the slightest idea about what the book is dealing with. And the review also wasnt that helping. You could have made it a more elaborate and discussed about the genre and the way the book advances.

orbe 29/05/2014 15:19

Hello ! It's a very short story, so you can't tell much about it ! It talk about a young girl who is going to live one day the life of a boy and a boy who is going to live one day in the body of a girl. So it's about stéréotypes... Interesting ! Thanck you.

alex 31/01/2014 00:27

alord pour rendre les enfant debil ils y a pas mieux
faut le lires bebe helas ils savent pas lires
une fois que tu c est lires ils y a mieux que se livres debiles
et tu c est deja pisser pas besoin d aprentissages
je vois pas les parent lires se livres debil a leur enfant

orbe 31/01/2014 09:17

Bonjour,
Je ne comprends pas ce que tu veux dire par "rendre les enfants débiles". Il me semble, que la lecture est l'occasion de discuter avec ses enfants et de développer l'imaginaire. L'idée de se retrouver dans la peau de l'autre est un topos de la littérature que l'on retrouve d'ailleurs au cinéma. Bref le sujet me semble intéressant c'est pour cela que je regrette juste que le texte soit trop court. Mais il contribue à lever des préjugés entre les enfants. Bien cordialement.

Sandrine 10/05/2013 09:08


J'ai lu et apprécié "Comment (bien) rater ses vacances" : vraiment drôle et sonne juste.

Orbe 10/05/2013 09:11



Bonjour,


même avis mais là le texte est vraiment trop court !