Les mangues resteront vertes, Christophe Léon, Talents Hauts, 2016

par M.Utéza  -  2 Octobre 2016, 01:09  -  #Roman, #Niveau Lycée, #Différence, #Famille, #Secret, #Identité

Les mangues resteront vertes, Christophe Léon, Talents Hauts, 2016

Odélise est retirée de ses parents et de son île la Réunion pour être envoyée en métropole au motif de lui permettre de suivre ses études.

Elle est placée dans la Creuse où elle doit s'adapter au climat mais aussi à la vie à la ferme

Seule noire dans son village, il lui faut malgré tout  tâcher de se rendre invisible.

L'école ne suffit pas à lui permettre de se sentir chez elle. Mais ses innombrables lettres à sa famille reste sans réponse.

Pourtant, un jour, un événement dramatique va fissurer son acceptation de la situation...

Un portrait dur et amer qui sans juger les gens qui ont accueilli ces enfants démontre toutefois l'absurdité du projet. Les personnages sont tous ambivalents à la manière de la vieille Albertine ou encore de Zeïla.

La volonté de gentillesse ne peut résister à l'usure du temps, à la maladresse et à l'inadéquation  et à défaut de l'intégration, l'auteur nous montre l'affrontement avant de laisser le lecteur terminer  lui-même l'histoire.

Pourquoi déraciner des enfants au prétexte de mieux les civiliser ? Christophe Léon dessine la silhouette d'un des 1500 enfants envoyés en métropole entre 1963 et 1982 et forme un témoignage glaçant.


9782362661693
14 euros
158 pages
Niveau 3ème/Lycée et +

Identité - Famille- Education - Secret - île - Société - Choix 

 "J'ai gardé présente en moi, tout au long de ma vie, la fillette de dix ans que j'étais alors. Cette "négresse" -comme m'appelaient certaines personnes de Saint- Valentin-la-Chavane- dont les dents claquèrent de froid sous la mince couverture de son lit durant l'automne, l'hiver et le début du printemps 1975."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

victor 02/10/2016 12:03

Ce livre à l'air pas mal, je note... Merci pour le partage. Bonne journée.

Doc Bird 02/10/2016 11:56

Une fois de plus, Christophe Léon semble réussir à mettre des mots sur un phénomène de société qui a fait du mal et des ravages. Cette fois-ci, sur le déplacement d'enfants créoles en Creuse, dont dont on parle peu, encore moins en littérature jeunesse.

M.Utéza 02/10/2016 12:00

Et toujours en creusant un personnage qu'il réussit à faire vivre en nous... Merci