Les optimistes meurent en premier, Susin Nielsen, Hélium, Août 2017

par M.Utéza  -  30 Août 2017, 00:07  -  #Roman, #Niveau Lycée, #Niveau Collège, #Famille, #Deuil, #Différence, #Relation entre élèves, #Relation parent enfant

Les optimistes meurent en premier, Susin Nielsen, Hélium, Août 2017

Pétula a peur de tout depuis le décès accidentel de sa petite soeur. Cette phobie généralisée la met au ban de son lycée. 

Sa vie tourne autour de ses parents qu'elle cherche à consoler en participant massivement aux tâches de la maison envahie par les chats que sa mère adopte en nombre et qui ont chacun une personnalité bien affirmée. 

Sa rencontre avec Jacob qui intègre à son tour le groupe de thérapie par l'art va bouleverser son quotidien et son avenir. Il va leur faire découvrir le pouvoir du cinéma.

Il l'aide aussi à s'ouvrir aux autres et à faire face au deuil qui la terrasse. Mais lui aussi vit avec des fantômes...

Une histoire qui propose de transcender ses peines et présente la communication comme une solution pour exprimer et partager ses douleurs. 

Le ton reste léger avec une héroïne réaliste et implacable avec elle-même. L'humour est toujours présent avec de nombreuses situations cocasses comme celle où la jeune fille ajoute un gilet jaune de sécurité en plus de ses nombreux vêtements étonnants.

Il y aussi des sentiments complexes noués entre les jeunes du groupe de soin à la manière du cercle formé par les personnages de "Nos étoiles contraires".  Des êtres en souffrance qui ne se font pas de cadeau mais qui seront au final présents les uns pour les autres.

L'ensemble, tout en nuance, forme le cinquième roman de cette formidable auteur.

A lire !

9782330079406
14,90 euros
187 pages
Niveau 4e Lycée
Traduit de l'anglais (Canada) par Valérie Le Plouhinec

Deuil - Amitié - Famille - Différence - Thérapie - Trahison - Relation entre élèves