Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par M.Utéza

Esther Andersen, Timothée de Fombelle, Irène Bonacina, Gallimard jeunesse, 2021

La rencontre

Le narrateur passe toutes ses vacances chez un oncle fantasque. Il a pour habitude de parcourir les champs à vélo toute la journée. Mais cette année ne sera pas comme les autres. 

C'est celui de la découverte de la mer immense puis de celle d'Esther Andersen...

Dès lors, rien n'est plus comme avant. Le jeune garçon recherche longtemps en vain la jeune fille trop brièvement aperçue...

J'ai beaucoup aimé ce grand album au format italien. La couverture douce fait ressortir le titre du livre et donc le personnage mystérieux de la jeune fille. 

Le texte est une ode aux sens et à la profondeur des sentiments. Celui de liberté qui transparaît tout au long de l'histoire : la liberté du garçon en vacances, de l'existence choisie par son oncle, celle de la mer qui se déploie ou encore du chien en cavale. 

Mais aussi celui de l'amour qui semble naître de la rencontre avec l'altérité. Car Esther symbolise aussi l'inconnu. Elle semble apparaître de nulle part et vient effectivement d'un autre pays. 

C'est ce moment du choc, de la première fois qui est au centre du livre. Même si le personnage de l'oncle, à la marge du temps et qui aime avant tout conter des histoires apporte une dimension réflexive. Le départ et le retour en train matérialisent les contours temporels. 

Les illustrations sont somptueuses. À la manière de Sempé nous trouvons de petits personnages en mouvement dans des paysages somptueux où fourmillent les détails et les touchent de couleur avec le jaune soleil du héros. 

Un album lumineux qui nous invite à saisir, nous aussi, les instants de bascule et la vie tout simplement. 

À découvrir !


9782075147965
24,90 euros
24,6 x 34,6 cm
72 pages

Esther Andersen, Timothée de Fombelle, Irène Bonacina, Gallimard jeunesse, 2021
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :