Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par M.Utéza

Ils ont volé nos ombres, Jean-François Chabas, Talents Hauts, 2021

À la mémoire des peuples disparus. 

L'auteur, par l'entremise de son héroïne, se fait témoin de la disparition des peuples autochtones d'Australie et rend hommage à leur culture et à leur rapport à la nature. 

Bagaa est métisse. Rejetée pour cette double appartenance, elle se retrouve rapidement seule dans la nature à devoir survivre. 

Elle lie alors son destin à celui d'une étrange dingo noire, très intelligente qui la suit partout. Elle rencontre parfois quelques humains sans toutefois trouver sa place parmi eux. 

C'est alors qu'elle croise la route d'un étrange géant venu la chercher. Non pas pour être accueillie dans sa tribu, mais pour témoigner. Car leur départ est proche...

J'ai beaucoup aimé cette incroyable histoire qui nous plonge dans l'Australie pour nous dépeindre une nature unique, profanée et dépouillée. 

Puis, dans la seconde partie du récit, qui prend la forme d'un long thriller, nous partageons la souffrance du témoin qui ressent dans sa chair le destin des géants sans bien le comprendre.

Elle dessine la cruauté et la cupidité des hommes comme l'autre revers d'une humanité à reconstruire.

Il y a tout à la fois de la saudade et du tragique dans cette œuvre qui répond à un devoir de mémoire comme un chant de crépuscule. 

"ON CONTINUE À LES TUER, pour des terrains, pour l'industrie minière. Parfois juste parce qu'on les hait..." confie l'auteur sur les réseaux sociaux. Ce livre est donc aussi un cri afin que chacun puisse connaître la tragédie qui se poursuit et puisse agir. 

À découvrir !


978-2-36266-432-8
320 pages
Niveau Lycée

Il est temps pour toi de venir témoigner des Yawijibaya.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :